+3906689791 scrivici@era.ong
Politica e lingue

UN PETIT POINT, DE LANGUE, QUI PESE TROIS SIEGES…

UN PETIT POINT, DE LANGUE, QUI PESE TROIS SIEGES…

ALGER, 7 JUIN (AFP) – UN PARTI PARFAITEMENT INCONNU, LE PARTI REPUBLICAIN PROGRESSISTE (PRP) A REMPORTE, A LA SURPRISE GENERALE, TROIS SIEGES A L’ASSEMBLEE JEUDI, ET UN JOURNAL PRIVE ESTIMAIT SAMEDI QU’IL DEVAIT CE SCORE A UNE CONFUSION SUR SON SIGNE DISTINCTIF, PROCHE DE CELUI D’UN PARTI ISLAMISTE.
SEUL UN POINT DANS LA CALLIGRAPHIE DE SON SIGLE EN ARABE LE DISTINGUE EN EFFET DU MOUVEMENT DE LA SOCIETE POUR LA PAIX (MSP, EX-HAMAS), QUI A OBTENU 69 SIEGES, EXPLIQUE LIBERTE.
LE PRP A POUR SIGLE "ALIF DHAD" ALORS QUE L’EX-HAMAS A "ALIF SAD", LES DEUX DERNIERS CARACTERES N’ETANT DIFFERENCIES QUE PAR UN POINT.
LES ELECTEURS, DONT BEAUCOUP MA#TRISENT MAL LA LANGUE, ONT AINSI PU SANS S’EN RENDRE COMPTE APPORTER LEUR VOIX AU PRP AU LIEU DE VOTER MSP.
POUR LE QUOTIDIEN, C’EST CE "POINT QUI A FAIT LA DIFFERENCE" ET PERMIS A CET "ILLUSTRE MECONNU" D’ENTRER A L’ASSEMBLEE.
LE PRP DEVIENT AINSI L’UN DES DIX PARTIS A SIEGER A L’ASSEMBLEE, CE QUE N’ONT PAS PU FAIRE DES PARTIS AUTREMENT PLUS CONNUS COMME LE PARTI DU RENOUVEAU ALGERIEN (PRA), DEUX SIEGES AU GOUVERNEMENT OU L’ALLIANCE NATIONALE REPUBLICAINE (ANR) DE L’EX-PREMIER MINISTRE REDHA MALEK.
AFP 07 JUN 97

Lascia un commento

0:00
0:00