+3906689791 scrivici@era.ong
Politica e lingue

RIVALITE FRANCAIS-ANGLAIS POUR DEVENIR LA LANGUE DOMINANTE AU RWANDA

RIVALITE FRANCAIS-ANGLAIS POUR DEVENIR LA LANGUE DOMINANTE AU RWANDA

KIGALI, 21 JUIL (AFP) – LES AVANTAGES EN MATIERE COMMERCIALE DETERMINERONT SI L’ANGLAIS VA REMPLACER LE FRANCAIS COMME LANGUE DOMINANTE AU RWANDA, UNE EX-COLONIE BELGE, A ANNONCE LE MINISTRE RWANDAIS DE L’EDUCATION NATIONALE.
LE GOUVERNEMENT A MIS EN PLACE DES COURS ACCELERES DE FRANCAIS ET D’ANGLAIS POUR LES ETUDIANTS DE PREMIERE ANNEE A L’UNIVERSITE, DANS LE BUT DE LES RENDRE BILINGUES, ET TOUS LES ELEVES DE L’ECOLE PRIMAIRE COMMENCERONT EN SEPTEMBRE A APPRENDRE L’ANGLAIS, DESORMAIS LANGUE OFFICIELLE AU MEME TITRE QUE LE KINYARWANDA ET LE FRANCAIS.
DE NOMBREUX RWANDAIS REFUGIES, QUI ONT GRANDI EN OUGANDA, EN TANZANIE, ET AU KENYA, PAYS ANGLOPHONES, ET NE SONT RETOURNES AU RWANDA QUE LORS DE LA GUERRE CIVILE DE 1994, NE PARLENT PAS FRANCAIS.
C’EST LE CAS DE L’HOMME FORT DU RWANDA, PAUL KAGAME, VICE-PRESIDENT ET MINISTRE DE LA DEFENSE.
LE MINISTRE DE L’EDUCATION, JOSEPH KAREMERA A DECLARE DANS UNE INTERVIEW A L’AFP: "NOUS NE VOULONS PAS SUIVRE DES INSTRUCTIONS COLONIALES".
"NOUS VOULONS QUE LES ENFANTS RWANDAIS PUISSENT AVOIR ACCES AU MONDE ENTIER. ET C’EST UN FAIT QUE L’ANGLAIS EST BEAUCOUP PLUS PARLE DANS LE MONDE QUE LE FRANCAIS".
"IL EST DEVENU IMPERATIF POUR NOUS QUE L’ANGLAIS SOIT PRESENT A TOUS LES NIVEAUX DE LA SCOLARITE, PARTICULIEREMENT EN PRIMAIRE".
M. KAREMERA A INDIQUE QUE L’ANGLAIS ET LE FRANCAIS SERAIENT OBLIGATOIRES POUR TOUS LES ECOLIERS, ET QU’AU MOINS DEUX PROFESSEURS SERAIENT FORMES A ENSEIGNER L’ANGLAIS DANS CHAQUE ECOLE.
LE BUT EST QUE TOUS LES ELEVES SOIENT BILINGUES (EN FRANCAIS ET EN ANGLAIS) EN QUITTANT L’ECOLE, A-T-IL DECLARE.
"UNE DES CONDITIONS D’ENTREE (DANS TOUT ETABLISSEMENT D’ENSEIGNEMENT) SERA D’ETRE BILINGUE", A-T-IL AJOUTE.
CHARLES MURIGANDE, RECTEUR DE L’UNIVERSITE NATIONALE DU RWANDA A BUTARE (SUD), FAIT REMARQUER QUE DE NOMBREUX TUTSIS AVAIENT FUI LE PAYS EN 1959. BEAUCOUP D’ENTRE EUX, MAINTENANT PRESQUE QUADRAGENAIRES, ETAIENT ENFANTS ET ONT FREQUENTE DES ECOLES ANGLOPHONES, TOUT COMME LES ENFANTS QUI SONT NES DANS LES PAYS ANGLOPHONES.
"CETTE POPULATION EST REVENUE AVEC DES ETUDIANTS ISSUS D’UN SYSTEME ANGLOPHONE, ET QUI NE PEUVENT ETUDIER QU’EN ANGLAIS. CERTAINS DE CES ETUDIANTS ONT ETE ADMIS DANS NOTRE UNIVERSITE", A DIT M. MURIGANDE.
DEPUIS 1995, L’UNIVERSITE OFFRE CE QU’ELLE APPELLE UN "ENSEIGNEMENT PARALLELE", DANS LEQUEL LES ETUDIANTS PEUVENT CHOISIR D’ETUDIER EN FRANCAIS OU EN ANGLAIS.
"MAIS CET ENSEIGNEMENT PARALLELE A ACCRU LE PROBLEME DU MANQUE DE PROFESSEURS DANS LES UNIVERSITES", SELON M. MURIGANDE. C’ETAIT EGALEMENT TRES CHER. C’EST POURQUOI, IL A ETE DECIDE DE REGLER LE PROBLEME EN RENDANT TOUS LES ETUDIANTS BILINGUES.
"IL A ETE EXTREMEMENT DIFFICILE DE TROUVER DES MA#TRES DE CONFERENCES POUR ENSEIGNER L’ANGLAIS", A-T-IL RECONNU.
IL A AJOUTE QUE L’UNIVERSITE AVAIT RECU BEACOUP DE MATERIEL PEDAGOGIQUE EN FRANCAIS, MAIS N’AVAIT ENCORE RECU AUCUNE AIDE DES ETATS-UNIS OU DE GRANDE-BRETAGNE.
"SI L’ON CONSIDERE NOTRE POSITION GEOGRAPHIQUE ET NOS LIENS COMMERCIAUX, J’ESPERE QUE CHAQUE RWANDAIS SE RENDRA BIENTOT COMPTE QU’IL EST DANS SON INTERET D’APPRENDRE L’ANGLAIS, PARCE QUE 90% DE NOS ECHANGES SE FONT AVEC L’OUGANDA, LE KENYA, LA TANZANIE, L’AFRIQUE DU SUD, ET LES EMIRATS ARABES UNIS, ET QU’ON NE PEUT FAIRE D’AFFAIRES AVEC CES PAYS SANS CONNA#TRE L’ANGLAIS", A DECLARE M. MURIGANDE. IL A AJOUTE QUE CELA NE SIGNIFIAIT PAS QUE LE FRANCAIS ALLAIT "S’AFFAIBLIR".
UNE PART IMPORTANTE DE L’ELITE POLITIQUE EST ENCORE FRANCOPHONE.
"MAIS IL Y A UN PROBLEME AVEC LES MEDIAS, CAR ILS DISENT QU’IL N’Y A QU’UN RWANDAIS DANS LE PAYS, LE GENERAL KAGAME, CAR TOUT EST FAIT PAR LUI. C’EST L’HOMME FORT. BIEN SUR, S’IL EST LE SEUL RWANDAIS QUI COMPTE DANS LE PAYS, ALORS L’ANGLAIS EST LA LANGUE LA PLUS IMPORTANTE", ESTIME M. MURIGANDE.
SELON JOSEPH KAREMERA, DE NOMBREUSES PERSONNES ONT CHERCHE UNE RIVALITE FRANCAIS-ANGLAIS POUR DEVENIR LA LANGUE DOMINANTE AU "INTERPRETATION POLITIQUE" A L’INTRODUCTION DE L’ANGLAIS. CE N’EST PAS VRAI, PRECISE-T-IL.
CEPENDANT, LE GOUVERNEMENT RWANDAIS ADMET AVOIR DE MEILLEURES RELATIONS AVEC LA GRANDE-BRETAGNE ET LES ETATS-UNIS QU’AVEC LE FRANCE, EN RAISON DU SOUTIEN DE LA FRANCE A L’ANCIEN PRESIDENT JUVENAL HABYARIMANA. LE REGIME D’HABYARIMANA A ORCHESTRE LE GENOCIDE DE 1994 AU COURS DUQUEL PLUS DE 500.000 TUTSIS ET OPPOSANTS HUTUS FURENT TUES.
22 JUL 97

Lascia un commento

0:00
0:00