+3906689791 scrivici@era.ong
Politica e lingue

L’anglais perd du terrain sur Internet

L’anglais perd du terrain sur Internet

http://www.unesco.org
http://www.unesco.org/webworld/observat … ndex.shtml

Lundi 26 mars 2001
Associated Press
Paris

Quelle langue parler dans le village mondial? Si l’usage de l’anglais reste pr‚dominant sur Internet, sa part est tomb‚e de 75% … 60% entre 1998 et 2000, selon l’UNESCO. Mais la progression notamment de l’espagnol et du fran‡ais se heurte … des obstacles technologiques, commerciaux et culturels et cache la quasi-absence de certaines langues pourtant parl‚es par des millions de personnes dans le monde.

L’anglais pourrait passer sous la barre des 50% (49,6%) d’ici 2003, selon l’institut FUNREDES/Union latine, cit‚ par l’Organisation des Nations unies pour l’‚ducation, la science et la culture dans la synthŠse d’un colloque sur ce sujet publi‚e lundi.

En 2000, 49,9% des 391 millions d’internautes ‚taient de langue anglaise mais les deux tiers des pages Internet (68,4% selon cette ‚tude) ‚taient r‚dig‚es en anglais, souligne l’UNESCO. Ces chiffres reflŠtent la pr‚dominance de l’anglais dans l’‚conomie, mais pas du tout la composition de la population mondiale, puisque le chinois est la premiŠre langue parl‚e -par environ 1,3 milliard de personnes- devant l’anglais (508 millions), l’hindi (497) et l’espagnol (392). Le fran‡ais est parl‚ par environ 129 millions de personnes.

®Sans coop‚ration internationale dans ce domaine, de nombreuses langues vont disparaŒtre dans les d‚cennies … venir, avec pour r‚sultat un appauvrissement consid‚rable des ‚changes culturels, les cultures disparaissant ipso facto¯, estime l’UNESCO, selon laquelle il existe environ 6.000 langues dans le monde. ®Il faut chercher un ‚quilibre entre l’uniformit‚ n‚cessaire … la compr‚hension internationale et la diversit‚ des vecteurs de communication entre les hommes¯.

L’espagnol et le fran‡ais, respectivement utilis‚s dans 4,85% et 4,39% des textes (contre 2,53% et 2,81% en 1998), ont connu une forte progression ces deux derniŠres ann‚es -le fran‡ais y a c‚d‚ sa deuxiŠme pour la troisiŠme place-, mais le foss‚ qui les s‚pare de l’anglais reste immense. En Afrique, si l’on estime g‚n‚ralement qu’il existe 1.800 langues, moins d’une cinquantaine se sont impos‚es dans la communication et elles sont quasiment invisibles sur le r‚seau informatique mondial.

Une première initiative de l’UNESCO, ®Babel¯, a ‚t‚ lanc‚e pour promouvoir l’usage du multilinguisme sur la Toile et ®faire entrer dans le cyberespace le plus grand nombre d’informations culturelles, en ‚vitant toute s‚gr‚gation linguistique et en prot‚geant les langues minoritaires¯.

Pour cela, de s‚rieux efforts doivent ˆtre r‚alis‚s par tous les acteurs de la soci‚t‚: tat, entreprises, associations et particuliers, estime l’UNESCO pour qui le plurilinguisme est aussi porteur de paix en ce qu’il favorise les ‚changes entre les peuples. ®Il faut que tous les pays d‚montrent non seulement leur volont‚ de d‚fendre leur propre culture mais ‚galement une solidarit‚ internationale intense¯.

Cette volont‚ devra s’exprimer dans divers domaines, avec les moyens financiers ad‚quats: politiques ‚ducatives (apprentissage des langues notamment), formation continue, mais aussi diffusion de logiciels, coop‚ration ‚conomique ‚quitable sur le Web et d‚finition de normes juridiques internationales. Le sujet sera … nouveau abord‚ lors de la 31e Conf‚rence g‚n‚rale de l’organisation, qui se d‚roulera de la fin octobre … la mi-novembre.

Lascia un commento

0:00
0:00