DECOUVERTE D’UN GENE IMPLIQUE’ DANS LE DEVELOPPEMENT DU LANGAGE

DECOUVERTE D’UN GENE IMPLIQUE’ DANS LE DEVELOPPEMENT DU LANGAGE

WASHINGTON, 27 JAN (AFP) – DES CHERCHEURS BRITANNIQUES ONT LOCALISE CHEZ LES MEMBRES D’UNE FAMILLE SOUFFRANT DE SEVERES DIFFICULTES D’EXPRESSION UN GENE QUI POURRAIT CONTROLER LE DEVELOPPEMENT DU LANGAGE CHEZ TOUS LES HUMAINS, INDIQUE UN ARTICLE PARU MARDI DANS LA REVUE NATURE GENETICS.
L’EQUIPE DU GENETICIEN ANTHONY MONACO, DE L’UNIVERSITE D’OXFORD (GRANDE-BRETAGNE), EST PARVENUE A CETTE CONCLUSION EN ETUDIANT UNE FAMILLE DONT LA MOITIE DES MEMBRES DEPUIS TROIS GENERATIONS SONT ATTEINTS D’UNE INCAPACITE A ARTICULER ET DONT LE VOCABULAIRE EST RESTE, QUEL QUE SOIT LEUR AGE, TRES RUDIMENTAIRE.
AU COURS DE LEURS TRAVAUX, LES CHERCHEURS BRITANNIQUES ONT LOCALISE UN GENE, BAPTISE "SPEECH 1", QUI POURRAIT ETRE RESPONSABLE DU DEVELOPPEMENT DU LANGAGE ET DONT UNE MUTATION OU UNE ANOMALIE EXPLIQUERAIT LES DIFFICULTES D’EXPRESSION DES MEMBRES DE CETTE FAMILLE.
"CETTE ETUDE FOURNIT LA PREMIERE PREUVE FORMELLE DE L’EXISTENCE D’UN GENE DOMINANT IMPLIQUE DANS LES DESORDRES DE LA PAROLE ET DU LANGAGE ET REPRESENTE UN PAS IMPORTANT VERS SON IDENTIFICATION", ECRIVENT-ILS.
SI ELLE EST CONFIRMEE, L’EXISTENCE DE CE GENE POURRAIT NOTAMMENT EXPLIQUER POURQUOI LES ENFANTS SOURDS QUI NE CONNAISSENT PAS LE LANGAGE DES SIGNES PARVIENNENT MALGRE TOUT A DEVELOPPER LEUR PROPRE LANGAGE, AVEC UNE GRAMMAIRE ET UNE SYNTAXE PARTICULIERES.
SELON LES AUTEURS DE L’ETUDE, L’ANOMALIE DE LANGAGE DONT SOUFFRE LA FAMILLE ETUDIEE FRAPPERAIT AU TOTAL 2 A 5% DES ENFANTS SCOLARISES, MAIS DE FACON MOINS GRAVE.
L’EQUIPE DU DOCTEUR MONACO A DEJA DEBUTE UNE ETUDE IDENTIQUE SUR UNE CENTAINE DE FAMILLES VICTIMES DE DESORDRES DE LA PAROLE. SELON CES CHERCHEURS, CES DIFFICULTES ET LEUR ORIGINE GENETIQUE POURRAIENT EGALEMENT AVOIR UN LIEN AVEC L’AUTISME.
27 JAN 98

Lascia un commento

0:00
0:00